Radiofréquence

Le but principal du traitement par radiofréquence est de retendre la peau relâchée du visage (perte de l’ovale du visage) ou du corps (bras, cuisses, ventre, ovale du visage, bajoues, cou…)

Elle est basée sur l’émission d’ondes électromagnétiques à très haute fréquence passant à travers la peau et qui produisent de la chaleur dans les tissus sous-cutanés. Cette chaleur induit une rétraction et une production de collagène qui améliore la fermeté et la tension cutanée.

La radiofréquence est surtout utile pour lutter contre le relâchement de la peau (ovale du visage, cou, aspect fripé des joues et des pattes d’oie, ventre, bras…).

Une partie du résultat est obtenu immédiatement. L’amélioration va se poursuivre pendant 6 à 8 mois par phénomène de néocollagénèse. On obtient une tension globale de la peau qui entraîne une ascension des sourcils (2 à 3 mm en moyenne) avec une ouverture du regard, une diminution des sillon naso-géniens et des plis d’amertume, et une diminution de la laxité cutanée sur le haut du cou et la région sous mentale. 
Les résultats persistent pendant 2 à 3 ans.

Ce type de traitement s’adresse à des patients ayant une laxité cutanée modérée, avec une bonne réactivité, donc pas trop âgés (tranche d’âge idéale de 45 à 60 ans) ou à des personnes qui ne veulent pas de chirurgie. 

Associée à la lumière d’un laser ou d’une lampe flash, la radiofréquence peut aussi avoir des résultats dans d’autres indications :

  • épilation des fins duvets blancs et clairs du visage
  • photorajeunissement du visage, cou, décolleté, dos des mains avec amélioration nette du velouté de la peau et uniformisation du teint
  • traitement des varicosités
  • réduction des cellulites localisées avec amélioration de l’effet peau d’orange.

Une étude récente philippine met en avant l’impact que les courants électriques générés par la radiofréquence puissent avoir un impact sur l’acné vulgaire, sans que les mécanismes d’action soient aujourd’hui connus.

Cette option thérapeutique, si elle est confirmée par d’autres études, peut s’avérer intéressante pour les patients présentant une contre-indication aux traitements conventionnels ou ne les supportant pas.

Call Now ButtonRadiofréquence